Crédit en ligne : Quelques conseils pour réaliser ses projets avec sérénité

Face à l’offre pléthorique disponible sur internet en matière de crédit en ligne, il est important de connaître toutes les astuces pour identifier les offres les plus sérieuses et les plus adaptées à ses besoins. Voici ce qu’il faut savoir pour que vos projets prennent vie.

Tout savoir sur les pièces justificatives

Quel que soit le montant demandé lors d’une simulation en ligne, il est indispensable de fournir des pièces justificatives. Sur internet, il est possible d’emprunter de 500 à 50 000 euros en moins de 5 minutes.

À ce titre, les organismes spécialisés prennent un maximum de précaution. Les documents à avoir sous la main, et si possible, au format numérique sont dans 95% des cas les suivants : une pièce d’identité (passeport ou carte d’identité), un RIB (Relevé d’Identité Bancaire), un justificatif de domicile (facture d’électricité par exemple), un avis d’imposition et les 3 derniers bulletins de salaire.

Les points essentiels à identifier pour un crédit 100% zen

Suite à la simulation en ligne, l’organisme de crédit va proposer plusieurs options. Il est indispensable d’identifier les points-clés suivants :

  • Montant total emprunté (incluant les assurances et les intérêts notamment)
  • Durée du remboursement
  • Modalités de remboursement
  • TAEG (Taux Annuel Effectif Global)

Si une ou plusieurs informations sont manquantes, il est recommandé d’opter pour un autre organisme de crédit en ligne.

À titre indicatif, il faut bien garder en tête que le taux d’intérêt peut être très variable selon la durée de remboursement et le profil du demandeur (plus les garanties sont nombreuses, plus le taux d’intérêt est bas). Toutefois, sachez qu’il est généralement compris entre 2,50% et 12% (le taux d'un crédit auto est souvent plus bas que le taux d'un crédit à la consommation).

Connaître sa capacité de remboursement

Dans tous les cas, il faut établir un bilan précis de ses finances personnelles. Un simple tableau à 2 entrées permettra de connaître ses revenus et ses charges. La règle est simple : les charges fixes (loyer+mensualité de remboursement) ne doivent pas excéder 33% des revenus.